Publié le Catégories Paysagistes

Le Document Unique et les Paysagistes

Le Document Unique des Paysagistes et Parc et Jardin
Prévenir les risques professionnels chez les paysagistes

Les principaux facteurs de risques professionnels rencontrés par les entreprises d’aménagement de parc et jardin et de paysage sont consignés dans le document unique. Trouvez ci après leur classification par situations de travail. Ces informations sont accessibles dans l’interface du Document Unique pour paysagistes

Le nombre d’accidents et de maladies professionnelles de ce secteur reste encore élevé malgré les efforts de sensibilisation réalisés par la branche. On déplore un taux de fréquence moyen de 70 (Taux de fréquence (TF) = (nb des accidents en premier règlement/heures travaillées) x 1 000 000) suivant les années (chiffres connus de 2009 à 2014). Les derniers taux connus issu des statistiques de la MSA date de 2014 suivant la classification 410 définissant le secteur d’activité de cette profession.

La première démarche à réaliser est d’inventorier les risques spécifiques au métier de paysagiste. Cette tache est facilité par une base de données des risques professionnels spécialement construite pour aider le paysagiste à faire l’inventaire des risques professionnels rencontrés par les salariés pour chaque situation de travail quotidienne.

Evaluation des risques professionnels en quelques clics pour les paysagistes

Le tableau ci après les répertorie dans la colonne de gauche avec les facteurs de risque correspondants, dans la colonne de droite.

La préparation et l’organisation du travail Les conditions environnementales de travail (incendie, climatisation, éclairage artificiel)
Les déplacements sur sols encombrés, inégaux ou glissants
L’utilisation des escaliers
L’utilisation régulière de machines ou de matériel de bureaux (mobilier, sièges, matériels…, ordinateurs…)
Le classement et le rangement
L’organisation et les taches liées au stockage L’utilisation d’appareils de levage de charges
Les manipulations des bouteilles de gaz et des produits inflammables (explosions, incendies, intoxications)
Le stockage en hauteur (écrasement, fractures, chutes)
L’utilisation de machines électro-portatives (électrocutions, blessures, coupures, section de veine)
La manipulation et le stockage des produits chimiques (empoisonnement, intoxication, nausées, lésions cutanées)
La manipulation et le stockage des carburants des huiles et des graisses (explosion, intoxication, dermites, lésions cutanées)
Le déplacement des personnes La circulation dans une zone de véhicules (accidents, blessures, fractures, contusions)
L’utilisation de véhicules routiers (VL, VUL) Conduite sur la voie publique
L’utilisation des engins et matériels de chantier roulant Conduite vers le chantier
L’ouverture et la mise en œuvre du chantier L’approvisionnement des matériels et des matériaux (chutes, écrasement, lésions)
Le travail sous températures extrêmes (insolation, déshydratation, brulures, cancer de la peau)
Le travail sous intempéries (maladies, déchirures musculaires, chutes)
Les travaux de terrassement L’utilisation de gros matériels roulants et/ou attelés (écrasement, fractures, décès, démembrements, traumatisme)
L’évacuation de déblais ou l’étalement de remblais (chutes, TMS)
Les travaux présentant des dangers spécifiques Les travaux à proximité de lignes  électriques ou de conduites de gaz (électrocution, incendie, explosion)
Les travaux en insuffisance d’éclairage (chutes, heurts, blessure)
Les travaux sur les réseaux d’évacuation (contamination, intoxication, infection)
Les travaux sur routes ouvertes à la circulation (accidents, blessures, traumatismes)
Le travail sur des plaques fibro anciennes (Risque amiante, cancers, bronchopathie)
L’agencements des jardins La réalisation de murs maçonnés et des allées (TMS, écrasements, lésions, blessures)
La manipulation et la mise en place des végétaux (piqures, coupures)
L’entretien des jardins La taille des haies et des végétaux (chutes, blessures, coupures, plaies, TMS, bruit)
La taille des rosiers (piqures, blessures, tétanos)
Les traitements phytosanitaires (intoxications, allergies, empoisonnement)
L’utilisation et l’entretien de la tondeuse (coupures, blessure, lésion oculaire)
Les chantiers de débroussaillage (Coupures, blessures, TMS)
Les chantiers d’élagage en hauteur (chutes, fracture, décès, traumatisme, commotion)

Publié par

CaptainRisk - IPRP -

www.captainrisk.eu permet aux entreprises d'élaborer leur Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels et d'intégrer les critères de la pénibilité, IPRP - Intervenant en Prévention des Risques Professionnels -