« Nous suivons scrupuleusement l’évolution technique et législative de la prévention des risques »

Nous sommes en conformité avec les grands acteurs de la prévention que sont les Carsats, l’assurance maladie, la MSA, le ministère du travail et bien entendu l’INRS et L’ OPPBTP. L’ensemble de ces acteurs institutionnels structurent l’approche globale et spécifique de la prévention des risques professionnels en France

Sur l’approche juridique :

La traduction de l’article 9 de la directive Européenne 89/391/CEE en droit français par le décret du 05 novembre 2001 oblige l'employeur à transcrire et mettre à jour dans un Document Unique, les résultats de l’évaluation des risques de l’entreprise. La non réalisation du document unique ou de sa mise à jour est passible d'une peine d'amende de 1 500 € (3 000 € en cas de récidive)
Depuis le 1er juillet 2012, l'article L 4644-1 du Code du travail précise que le chef d’entreprise doit nommer une personne en charge de la sécurité en tant que préventeur interne qui occupera partiellement ou totalement cette fonction. Cette personne sera l’interface entre les remontées des salariés et la direction qui décidera alors des plans d’actions prioritaire
Il est à noter aussi une législation précise concernant l’obligation de certaines formations (secourisme, engin de manutention, habilitation électrique, échafaudage, autorisation de conduite…) contactez votre conseiller OPCA

Sur l’approche de l’évaluation en 5 étapes

1- L’inventaire des facteurs de risque par unité de travail (chaque "facteur de risque" induit des risques)
2- Une sélection de préventions, appropriée au facteur de risque
3- La cotation du niveau de gestion du risque suivant un barème simple (voir chapitre suivant)
4- La planification de l’action de prévention (calendrier et moyens)
5- Le contrôle des actions engagées pour la disparition du risque

Plus les risques sont traités régulièrement et rapidement, plus il sera facile d’anticiper sur les accidents et d’en faire baisser le nombre

C’est toute la philosophie de Captainrisk.eu

« nous avons élaboré un barème de cotation simplifié basé sur l’appréciation et l’expérience du responsable de sécurité»

Les critères de cotation du risque

La signification des intitulés du bloc de cotation des facteurs de risque est la suivante* :

« Niveaux de gestion du risque » = Nature et Urgence des actions de prévention en fonction du risque

 « À surveiller »  :
Le risque est « modéré ». Des efforts devraient être réalisés pour le réduire, mais le coût de la prévention doit être évalué avec soin. Des mesures de réduction du risque doivent être mises en œuvre dans une période de temps défini.
 « À gérer »  :
Le risque est « substantiel ». Le travail ne devrait pas être entrepris tant que ce risque n’a pas été réduit. Des moyens importants doivent être mis à disposition pour le réduire.
 « A traiter »  :
Le risque est « intolérable ». Le travail ne devrait être ni entrepris ni continué tant que le risque n’a pas été réduit. S’il n’est pas possible de réduire ce risque, le travail doit être interdit.

Nous savons qu’il existe des valeurs de cotation plus arithmétique qui intègrent différents paramètres telle la fréquence et la gravité. Ces critères, bien que pertinents, complexifient la démarche de l’évaluation. C’est un choix. Nous nous réservons la possibilité de faire évoluer cette fonction s’il apparait un gain pour les entreprises.

*BS8800 OHS Standart édité par le UK department of Health

Exemple de document unique

lie alternatif : Exemple de document unique

«un couteau, c’est un danger. Lors de son utilisation, il présente un risque de coupure. Porter des gants limite le risque. Donc ne pas porter de gants est un facteur de risque »

Glossaire

Le danger : Propriété ou capacité d’un objet, d’une personne, d’un processus, d’entrainer des conséquences néfastes.
C’est une source possible d’accident.

Le risque : probabilité que les conséquences néfastes, les dommages se matérialisent effectivement.
Un danger devient un risque lorsqu’il y a exposition.

L’exposition : c’est le contact entre le danger et une personne.

Le facteur de risque : éléments qui peuvent augmenter ou diminuer la probabilité de survenance d’un accident ou la gravité d’un événement.

Exemple : un couteau, c’est un danger. Lors de son utilisation, il présente un risque de coupure. Porter des gants limite le risque.
Donc ne pas porter de gants est un facteur de risque.